Pâtes et papiers - Une école centenaire disparaît

Paul Sauvé, premier ministre à l’époque, examine la première feuille produite à l’École de papeterie de Trois-Rivières, en 1959. Photo Archives La Presse

De l’industrie
Outils
Typographie

Après presque 100 ans, une page de l’histoire économique du Québec se tourne. L’École de papeterie de Trois-Rivières, qui a vu le jour en 1923 pour doter la province d’une de ses premières industries importantes, a formé ses derniers techniciens.

Le programme, qui menait à un diplôme d’études collégiales, est abandonné par le cégep de Trois-Rivières, qui a décerné en mai dernier ses diplômes à une poignée de finissants.

Lire la suite de l'article

Source : La Presse

 

Note: Le Maître papetier n'est pas responsable de l'exactitude ou de la disponibilité du contenu sur les sites Web externes.