Résolu célèbre l’inauguration officielle de son installation de filaments de cellulose

De l’industrie
Typographie
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Le 24 avril, nous avons célébré fièrement l’inauguration de notre nouvelle installation de filaments de cellulose de 27 M$ CA à notre usine de papier Kénogami de Saguenay, Québec.

Extraits de fibre de bois, les filaments de cellulose sont un nouveau biomatériau naturel servant d’additif à des produits comme le béton, le plastique et les revêtements pour en améliorer la performance technique et l’empreinte environnementale.

Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales du Québec et ministre responsable de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, des élus locaux, dignitaires et employés de la Société assistaient à l’inauguration.

Alain Bourdages, vice-président, Innovation et approvisionnement en énergie de Résolu, a reconnu le soutien des partenaires clés et l’engagement de l’équipe de Kénogami ayant contribué au succès du projet. Il a aussi souligné l’importance de concevoir de tels produits afin de tirer parti de cette ressource précieuse qu’est la forêt québécoise.

ind2 25avril23 2aSur la photo : Mme Andrée Laforest, ministre responsable de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, ministre des Affaires municipales du Québec et députée de Chicoutimi, et Rémi G. Lalonde, président et chef de la direction de Résolu, accompagnés d’élus locaux, de plusieurs autres dignitaires ainsi que des membres du personnel de Résolu.

FPInnovations, un organisme qui se spécialise à la mise au point de solutions qui accélèrent la croissance du secteur forestier canadien, a mené le partenariat ayant mis au point la technologie d’extraction permettant de produire des filaments de cellulose. Performance BioFilaments Inc., une coentreprise créée par Résolu et Mercer International Inc., voit à la commercialisation d’applications traditionnelles du produit.

Des essais ont été menés auprès du secteur du béton, où les filaments de cellulose pourraient offrir des avantages appréciables pour les projets d’infrastructures et du secteur de l’emballage, où les pellicules translucides fabriquée avec des filaments de cellulose représentent une solution de rechange recyclable aux traditionnelles pellicules plastiques. 

Avec l’accroissement graduel de la production, nous nous consacrerons à fournir au marché des volumes commerciaux de ce biomatériau. Nous prévoyons produire quotidiennement 21 tonnes métriques de filaments de cellulose et créer une trentaine d’emplois, s’ajoutant aux quelque 200 emplois existants à l’usine de papier Kénogami.


Source : Le blogue Résolu