Sappi accepte de vendre trois usines à papiers graphiques

Internationales
Outils
Typographie

La sud-africaine Sappi annonce la conclusion d’une entente avec AURELIUS Investment Lux One pour se départir de ses usines de Maastricht, aux Pays-Bas, de Stockstadt en Allemagne et de Kirkniemi en Finlande.

« Nous sommes heureux d’avoir conclu cette entente avec AURELIUS qui devient propriétaire des trois usines. Même si elles ne figuraient plus dans les plans de Sappi, il s’agit d’actifs très solides avec de bons employés, » de commenter Steve Binnie, PDG de Sappi Ltd.

La décision de vendre ces actifs est le produit d’une étude stratégique minutieuse inscrite au programme Thrive25. Dans le cadre de cette stratégie, Sappi veut réduire sa présence dans le segment des papiers graphiques pour se consacrer à des segments plus porteurs, notamment les papiers de spécialité et d’emballage ainsi que la pâte et les biomatériaux.

Sappi a reçu plusieurs offres de différentes entreprises pour ses actifs mais après analyse, l’offre d’AURELIUS, un groupe de gestion multi-actifs, a été retenue. La vente devrait être conclue au premier trimestre de 2023. La valeur de la transaction est de 272 millions d’euros. Ce montant servira en bonne partie à réduire la dette de Sappi et à effacer celle des trois usines impliquées dans la transaction, évaluée à 6,5 millions d’euros.

L’usine de Maastricht a une capacité de production de 260 000 tonnes/année de papier couché sans pâte de bois et de carton; l’usine intégrée de Stockstadt a une capacité de production de 145 000 tonnes/année de pâte et de 220 000 tonnes de papier couché et non couché; alors que l’usine de Kirkniemi produit jusqu’à 300 000 tonnes/année de pâte mécanique blanchie et de 750 000 tonnes/année d’une variété de grades de papier couché.


Jaclin Ouellet, Journaliste, Le Maître papetier