La 108e conférence annuelle de PAPTAC s’ouvre sur fond de réchauffement climatique

Jaclin Ouellet
Typographie

« Les changements climatiques sont réels et constituent une menace non pas imminente mais immédiate. » C’est en ces termes que la secrétaire parlementaire aux Ressources naturelles, Yvonne Jones, a ouvert les activités de Paperweek 2022 et de Biofor 2022 qui se tiennent conjointement et virtuellement cette semaine à Montréal.

JO 8fev22 4Yvonne JonesMme Jones a réitéré que son gouvernement supportait sans hésiter l’industrie des produits forestiers dans la perspective d’une implantation, d’ici trois ans, de nouveaux règlements sur le carbone pour atteindre le zéro émission atmosphérique. « En ce sens, la protection de la biodiversité est une clé de voute des cibles à atteindre. Cela explique en partie notre initiative de planter 2 milliards d’arbres ou 1,1 million d’hectares durant cette période. »

JO 8fev22 2Pierre DufourPierre Dufour, ministre québécois des forêts, a aussi tendu la main à l’industrie, la présentant comme « un maillon fort de l’économie québécoise. » Il est vrai qu’elle représente le tiers de la production canadienne et compte pour 54 000 emplois directs et 22 milliards$ de revenus en 2019. A travers le programme Innovation Bois, l’État a soutenu financièrement 200 projets innovants en quatre ans, favorisant la diversification de l’approvisionnement des usines en encourageant la transformation des bois de qualité inférieure. Le ministre entend aussi mettre l’accent sur des projets stratégiques, d’ici 2030, qui favorisent l’utilisation de la biomasse à des fins énergétiques.

JO 8fev22 3Vito ConsiglioPour sa part, Vito Consiglio, chef de la direction chez Rayonier AM, a profité de la tribune de PAPTAC pour démontrer de la grande diversité dont est capable son entreprise avec une production de 1 millions de tonnes métriques de pâte cellulose à haut indice de pureté. Ou va toute cette pâte? On la retrouve dans des objets aussi divers que les écrans télé, la crème glacée, les couches pour bébés et les produits pharmaceutiques!! Rappelons que l’entreprise exploite quatre usines, soit deux aux États-Unis, une en France et une au Québec, à Témiscaming (l’ancienne Tembec).

Lorsqu’il est question de l’avenir de l’industrie, M. Consiglio n’hésite pas à parler d’une responsabilité à trois volets soit environnementale, sociale et gouvernementale. « De notre côté nous investissons dans des produits durables à faible empreinte écologique. » Sa stratégie se décline en quatre temps : une croissance des principales activités; favoriser l’investissement en capital; accélérer la recherche & développement; et étendre les activités sous-jacentes comme le bioéthanol et la biotechnologie.

Biofor et Paperweek 2022 se poursuivent jusqu’au jeudi 10 février. Greg Hay, directeur exécutif de PAPTAC, ajoute que 21 compagnies participent aux événements, dont 56 usines du Canada, des États-Unis et d’Europe. Plus de détails sur le www.paperweekcanada.ca.


Jaclin Ouellet, Journaliste, Le Maître papetier